Lise Cormier, une passionnée d’horticulture !

Lors d’une visite à Harbin en Chine, Lise Cormier est tombée sous le charme d’une mosaïculture représentant trois colombes d’un peu plus de 12 mètres de hauteur. C’est à ce moment-là qu’elle a eu l’idée de reproduire cette forme d’art horticole au Québec en concevant, en l’an 2000, une compétition mondiale, Mosaïcultures Internationales®.
Elle préside le Comité International de Mosaïculture duquel relève la compétition et qui rassemble les directeurs des parcs et jardins des grandes capitales du monde. Elle est aussi vice-présidente exécutive et directrice générale de Mosaïcultures Internationales de Montréal. Sous sa direction, les cinq compétitions tenues à Montréal (2000, 2001, 2003), à Shanghai (2006) et à Hamamatsu (2009) ont attiré plus de cinq millions de visiteurs, en plus d’accueillir les participants d’environ 40 pays, de centaines de villes et de nombreux organismes. Elle organise actuellement Mosaïcultures Internationales de Montréal pour l’année 2013.

Elle a été élue personnalité de la semaine La Presse, le 8 octobre 2000. En 2001, elle a reçu la médaille d’or du Massachusetts Horticultural Society pour sa direction et ses idées innovatrices, ce qui a mené les jardins et espaces verts de Montréal à un nouveau niveau d’excellence. En 2002, elle a reçu la Médaille du jubilé de la reine Élizabeth II, décernée aux Canadiens qui ont grandement contribué pour leur communauté et à leur pays.

Titulaire d’un baccalauréat en architecture du paysage et d’une maitrise en sciences appliquées de l’Université de Montréal, Lise Cormier a été embauchée par la Ville de Montréal en 1984 afin de superviser l’équipe d’architecture du paysage du Service des travaux publics. Elle a occupé de 1994 à 2002 le poste de directrice du nouveau Service des parcs, des jardins et des espaces verts (y compris le Jardin botanique et les établissements scientifiques de Montréal), supervisant une équipe allant jusqu’à 1200 employés. Au cours de cette période, elle a lancé la Fondation Marie-Victorin afin d’aider à préserver le patrimoine naturel de la ville pour les prochaines générations. Elle a ensuite siégé au comité consultatif de l’urbanisme, du design et de l’immobilier de la Commission de la capitale nationale (Ottawa) de 2003 à 2006. Membre de l’Association des architectes paysagistes du Québec et de l’Association des architectes paysagistes du Canada depuis 1979, Mme Cormier est aussi membre de la Société américaine des architectes paysagistes depuis 1986. Elle a été intronisé au prestigieux Collège des Fellows de l’Association des Architectes Paysagistes du Canada, le 14 septembre dernier.