Une reconnaissance prestigieuse pour Lise Cormier

Publié le 21 septembre 2012 par Échocité.

Félicitations à Mme Lise Cormier qui a été intronisée au prestigieux Ordre des associés (Collège des Fellows) de l’Association des architectes paysagistes du Canada (APPC), le 14 septembre dernier. Figure de proue dans son domaine, Lise Cormier est cadre de direction à la Ville de Montréal et actuellement vice-présidente exécutive et directrice générale de Mosaïcultures Internationales de Montréal. Coup d’œil sur la brillante carrière d’une femme remarquable.

Lise Cormier, l’empreinte des Mosaïcultures

Instigatrice de la compétition mondiale de Mosaïcultures Internationales® en 2000, Mme Cormier préside le Comité International de Mosaïculture, chargé de ce concours qui rassemble les directeurs des parcs et jardins des grandes capitales du monde. D’ailleurs, elle organise actuellement Mosaïcultures Internationales de Montréal qui se tiendront en 2013.

Sous sa direction, les cinq compétitions tenues à Montréal (2000, 2001, 2003), à Shanghai (2006) et à Hamamatsu (2009) ont attiré plus de cinq millions de visiteurs, en plus d’accueillir les participants d’environ 40 pays, de centaines de villes et de nombreux organismes.

Lise Cormier cumule les honneurs. Elle est élue personnalité de la semaineLa Presse en octobre 2000. L’année suivante, elle reçoit la médaille d’or du Massachusetts Horticultural Society pour sa direction et ses idées innovatrices, portant ainsi les jardins et espaces verts de Montréal à un niveau supérieur d’excellence. Et pour couronner le tout, elle est décorée dela Médaille du jubilé de la reine Élizabeth II en 2002; un honneur décerné aux Canadiens ayant grandement contribué à leur communauté et à leur pays.

Une feuille de route impressionnante

Titulaire d’un baccalauréat en architecture du paysage et d’une maîtrise en sciences appliquées de l’Université de Montréal, Lise Cormier est entrée à la Ville de Montréal en 1984. Elle était alors responsable de superviser l’équipe d’architecture du paysage au Service des travaux publics.

Dix ans plus tard, elle se voit confier le poste de directrice du nouveau Service des parcs, des jardins et des espaces verts qui regroupe également le Jardin botanique et les établissements scientifiques de Montréal. Près de 1200 employés se retrouvent alors sous sa gouverne. Au cours de cette période, elle lance la Fondation Marie-Victorin dont la mission est d’aider à préserver le patrimoine naturel de la ville pour les prochaines générations.

Sa notoriété dans le milieu de l’architecture du paysage, l’amène à siéger au comité consultatif de l’urbanisme, du design et de l’immobilier de la Commission de la capitale nationale à Ottawa, de 2003 à 2006. Membre de l’Association des architectes paysagistes du Québec et de l’Association des architectes paysagistes du Canada depuis 1979, Mme Cormier est aussi membre dela Société américaine des architectes paysagistes depuis 1986.