EN COMMÉMORATION D’HIROSHIMA

La cloche de la paix résonnera au nom de l’amitié des peuples!

Montréal, le 5 août 2013 – Espace pour la vie propose un moment de recueillement à l’occasion de la Cérémonie de la paix, qui aura lieu, à 19 h, au Jardin botanique de Montréal. Cet événement rappelle à la mémoire collective le bombardement de la ville d’Hiroshima survenu le 6 août 1945, il y a maintenant 68 ans. Sur l’invitation du maire de Montréal, monsieur Laurent Blanchard, et du directeur général d’Espace pour la vie, monsieur Charles-Mathieu Brunelle, la cérémonie se déroulera au Jardin japonais en présence du Consul général du Japon à Montréal, monsieur Tatsuo Arai, du président de la Fondation du Jardin et du Pavillon japonais de Montréal, monsieur Claude Gagné, et du directeur du Jardin botanique, monsieur Gilles Vincent. La Cérémonie de la paix se déroulera simultanément à celle organisée à Hiroshima le 6 août, à l’heure du Japon.

Une occasion unique

Au cours de cette cérémonie empreinte de recueillement, la cloche de la paix retentira à 19 h 15 précises, heure où la bombe atomique a été larguée sur la ville d’Hiroshima, le 6 août 1945, anéantissant des dizaines de milliers de vies humaines. C’est l’une des seules occasions durant l’année où la population peut entendre cette cloche, dont le tintement rappelle non seulement le passage du temps, mais aussi la nécessité de s’unir pour la paix dans le monde. La cloche de la paix résonnera aussi 68 fois durant la journée du 6 août à la mémoire de cette tragédie.

Une colombe pour la paix

Le 6 août de chaque année, le maire d’Hiroshima fait la lecture de la Déclaration de la paix, le tout suivi de l’envol d’un millier de colombes, portant les vœux de paix vers les cieux. L’œuvre de la ville d’Hiroshima, Une colombe pour la paix, présentée cet été dans le cadre des Mosaïcultures Internationales de Montréal au Jardin botanique, représente une colombe, symbole reconnu de la paix, avec des mains qui jaillissent de la terre, faisant ainsi part du désir sincère pour un monde de paix, où tous les peuples se donneront la main malgré les différences nationales et culturelles.

Une cloche pour l’espoir

Offerte à la Ville de Montréal en 1998 par la Ville d’Hiroshima, la cloche de la paix qui se trouve au Jardin japonais du Jardin botanique de Montréal a été créée d’après un concept original de Masahiko Katori, un artiste japonais réputé. On peut y lire la devise « L’espoir pour l’avenir ». Des colombes de la paix sont gravées à son sommet, surplombant les constellations de la Grande Ourse et de la Croix du Sud, symboles des deux hémisphères terrestres. D’autres symboles typiques de la culture japonaise s’y inscrivent. Élément important de la vie traditionnelle et des temples bouddhiques, cette cloche concrétise le pacte d’amitié et de paix signé par la Ville d’Hiroshima avec la Ville de Montréal. Seules cinq autres villes dans le monde possèdent une cloche de la paix offerte par la Ville d’Hiroshima : Volgograd (Russie), Hanovre (Allemagne), Honolulu (États-Unis), Chongqing (République populaire de Chine) et Taegu (Corée du Sud).